Le confinement a provoqué une évolution cruciale du comportement des audiences sur les médias digitaux et la déflation des tarifs publicitaires. Toutes les entreprises ont dû mettre les bouchées doubles pour renforcer ou mettre en place leur communication publicitaire digitale afin de continuer à toucher leur public. Actuellement, dans le contexte du déconfinement progressif, une question se pose : faut-il maintenir la communication publicitaire digitale ?

Le Covid-19 et ses impacts sur le comportement digital des clients

Le Covid-19 a impacté de manière significative sur le comportement et les attentes des internautes. Aujourd’hui, plus que jamais, ils s’attendent à ce que les entreprises et leurs marques préférées soient réactives et fournissent des réponses instantanées. Il y a fort à parier que ce niveau d’exigence continue avec le déconfinement. C’est d’ailleurs le cas en Chine, où la communication digitale a repris de plus belle.

Ainsi, la communication digitale doit rester une priorité dans la stratégie globale de l’entreprise. Actuellement, il y a encore 87% d’entreprises qui n’ont pas changé leur mode de communication et qui n’ont pas encore réellement amorcé leur transformation digitale. Une erreur fatale quand la meilleure chose à faire est de se doter des meilleurs outils digitaux sans plus tarder.

Déconfinement : Comment relancer l’activité de votre site E-commerce ?

Veiller à la cohérence stratégique de l’ensemble des leviers : SEO, SEA, UGC, SEM, SMO…

Dans la continuité des actions de communication publicitaire digitale après le déconfinement, il est essentiel de veiller à ce que les différents leviers (SEM, SMO, SEA, SEO, …) utilisés restent cohérents.

Pour rappel, le SEM ou Search Engine Marketing est le terme qui englobe l’ensemble des techniques utilisées pour améliorer la visibilité d’une entité sur les moteurs de recherche ainsi que les réseaux sociaux. On y retrouvera essentiellement les techniques marketing suivantes.

Le SEO

Acronyme de Search Engine Optimization (ou optimisation pour les moteurs de recherche en français), SEO désigne ce que l’on appelle couramment « référencement naturel ». Il s’agit de toutes les techniques qui permettent l’amélioration du positionnement du site internet dans un moteur de recherche comme Google. Pour ce faire, il faut se baser sur la technique, le contenu et la popularité. Ce sont les trois principaux piliers permettant de booster la visibilité d’un site sur internet. La technique se rapporte à tout ce qui est performance du site, tandis que le contenu concerne le cœur de la plateforme, notamment les images, le texte et les vidéos. La popularité se mesure par les partages et par les mentions vers d’autres sites tiers, autrement dit les liens entrants pertinents. Ce sont autant d’indicateurs permettant aux moteurs de recherche de classer le site internet. Comme son nom l’indique, le référencement doit rester « naturel » et sa réussite repose sur un ensemble d’actions à mener de façon régulière, notamment l’inbound marketing et les techniques associées : Content marketing, Lead nurturing, …

Le SEA

Le SEA, ou Search Engine Advertising, est la publicité sur les moteurs de recherche, désigné couramment par le terme « référencement payant ». Concrètement, il s’agit de la publicité diffusée sur un moteur de recherche : ce sont les « annonces » que l’on retrouve en premier rang du classement des résultats des recherches. Ce sont des contenus dits « sponsorisés » occupant des emplacements publicitaires achetés. Par exemple, avec Google Ads, il est possible d’acheter des mots-clés aux enchères.

Le SMO

Le SMO est l’acronyme de Social Media Optimization (Optimisation des médias sociaux) et désigne l’ensemble des activités permettant le développement de la visibilité d’une entreprise à travers les médias sociaux. Bien qu’il ne soit pas toujours évident de se rendre compte du poids de ces derniers sur les moteurs de recherche, ils n’en restent pas moins importants. D’ailleurs, de plus en plus de vidéos sur YouTube apparaissent en résultat de recherche de certaines requêtes sur Google.

L’UGC

Une technique de référencement naturel doit comprendre le content marketing (marketing de contenu). Il s’agit de créer des contenus pertinents et répondant aux attentes des cibles pour générer naturellement du trafic sur le site ou le blog de l’entreprise. C’est là que l’User Generated Content (UCG), ou Contenu généré par les utilisateurs, entre en jeu. Il s’agit de l’ensemble des contributions des utilisateurs finaux de la marque ou du produit. C’est le contraire du « Brand Generated Content », qui est le contenu généré par la marque elle-même.

Voir l’article : Relations presse ! S’en passer peut vous coûter cher.

Il est aujourd’hui avantageux d’inscrire l’UGC dans une démarche Inbound marketing en donnant la voix aux consommateurs et en leur permettant de participer à l’élaboration de l’image de marque via la création de contenu. L’exploitation des UGC passe par leur création et il faut pousser l’audience à en générer. Pour ce faire, il faut exploiter l’énorme potentiel des réseaux sociaux en y créant des sondages, des fenêtres pour les témoignages, des commentaires ou encore en organisation régulièrement des concours.

Dans le contexte du déconfinement, l’entreprise doit plus que jamais intensifier sa présence digitale. Cela passe par la mise en œuvre de toutes les techniques de référencement payantes ou non, pour que la visibilité du site soit optimale. Il faut notamment veiller à ce qu’il y ait une réelle cohérence dans la stratégie de mise en œuvre de ces techniques afin que l’entreprise puisse atteindre ses objectifs.

Pour conclure, le maintien de la communication publicitaire digitale est une obligation après le déconfinement, pour maintenir le lien avec une clientèle plus que jamais connectée.