Un des effets du Covid-19 a été l’explosion des chiffres du e-commerce en France au cours des deux derniers mois du confinement. Néanmoins, le déconfinement progressif mis en place est déjà en train de rebattre les cartes. En effet, au début de ce mois de mai, le trafic des sites marchands a déjà sensiblement ralenti pour la première fois depuis le début de cette crise sanitaire. Il est donc plus que temps de mener une réorganisation progressive de la stratégie digitale afin de s’adapter aux réalités et aux nouvelles mesures qui s’appliquent au déconfinement. Pour ce faire, voici quelques pistes particulièrement pertinentes pour le e-commerce.

Focus sur le référencement naturel

Pour rester dans les meilleurs résultats de recherche, il est plus que jamais temps de travailler sur le référencement naturel ou SEO de votre site de e-commerce. Pour rappel, le SEO ou Search Engine Optimization désigne l’ensemble des méthodes et techniques permettant de positionner les pages d’un site internet dans les premiers résultats des moteurs de recherche, et notamment de Google. Les sites de vente en ligne doivent bénéficier d’une attention toute particulière, car 49% de leur trafic provient de ce canal contre 16% provenant du SEA (et donc des liens sponsorisés), autrement dit de la publicité payante.

Pour maintenir la relation avec la clientèle, il faut veiller à publier un ou deux articles de blog par semaine. Ces contenus doivent être promus et relayés sur les réseaux sociaux afin d’avoir la meilleure visibilité possible. Une fois que le déconfinement total sera mis en place, vous pourrez reprendre le rythme de publication habituel.

Veillez à la cohérence de vos canaux (SEO, SEA, SMO, SEM…)

Beaucoup d’e-commerçants se demandent encore s’ils doivent choisir entre SEO et SEA, référencement naturel et référencement payant. La meilleure stratégie consiste à utiliser tous ces canaux et donc d’adopter une dynamique « cross canal » afin de générer du trafic supplémentaire. Il suffit de veiller à ce que la stratégie soit cohérente dans son ensemble pour être le plus efficace possible. À noter que des études ont prouvé que l’investissement Google Ads a un impact sur le référencement naturel pour la simple raison que l’achat final résulte de plusieurs canaux d’acquisition (SEO, SEA, display).

10 actions pour développer son business quand on est une petite structure

Place aux publicités vidéo

Il faut savoir que seulement 2% des e-commerçants choisissent la vidéo comme support publicitaire, ce qui est étonnant lorsque l’on sait que c’est un format très prisé. Selon Facebook, les internautes passent cinq fois plus de temps devant une vidéo que tout autre contenu statique. Il ne faut donc pas hésiter à investir dans ce format, avec des petites vidéos brèves sur un ton léger et humoristique, très prisé sur les réseaux sociaux.

Et il n’y a pas à mobiliser des sommes faramineuses pour cela. Des outils comme Canva ou Crello permettent de créer des contenus vidéo en quelques minutes seulement, et ce, en respectant la charte graphique de votre entreprise. Pour ce faire, il suffit d’entrer les couleurs et la typographie de votre marque dans l’outil de votre choix pour promouvoir de nombreux visuels de qualité professionnelle rapidement. Ces outils ont l’avantage de pouvoir être utilisés par les e-commerçants qui n’ont pas de notions très poussées en design.

Fédérez une communauté autour de votre marque/produit

Avec le confinement, le temps passé sur les réseaux sociaux a littéralement explosé. Facebook a d’ailleurs annoncé que le nombre d’appels vidéo a plus que doublé sur Messenger et Whatsapp au cours des dernières semaines. C’est une opportunité à ne pas manquer pour les e-commerçants qui veulent communiquer avec leurs prospects via ce canal. Ce sera par exemple l’occasion les informations des nouvelles dispositions que vous prenez à l’occasion du déconfinement, notamment en ce qui concerne les livraisons, les frais de port, les horaires d’ouverture de vos boutiques physiques (si vous en avez), les mesures de précautions que vous avez mises en place, etc.

Retargeting sur les réseaux sociaux

Une bonne stratégie digitale ne peut se passer des réseaux sociaux, tout simplement parce qu’un achat e-commerce est préparé à l’avance et qu’une grande partie des recherches se font sur un support mobile. En effet, une étude d’Oxatis montre que 75% des internautes anticipent leurs achats sur mobile et 86% des mobinautes sont touchés par la publicité mobile.

Il faut donc procéder à la mise en place du « retargeting » sur les réseaux sociaux, notamment Facebook ou Instagram. Notons que ces plateformes permettent aux e-commerçants de re-cibler facilement les personnes ayant visité leur e-boutique : « ajouter un ou plusieurs articles dans leur panier », « chercher plus d’informations en consultant les fiches produits » ou encore « effectuer un achat ».

Il faut savoir que les clients et prospects peuvent être re-ciblés grâce aux cookies dont la tâche est d’enregistrer les actions réalisées sur un site internet. Ainsi, les cookies permettent de connaître avec précision le moment où un internaute ayant visité le site est présent sur un réseau social. Ce sera le time in pour afficher des annonces pertinentes au regard de ses actions précédentes et donc d’avoir de meilleures chances de le faire avancer dans le tunnel de conversion.

Ces quelques conseils vous permettront de maintenir l’activité de votre site de e-commerce face au déconfinement. Il est évident que le maintien d’une bonne stratégie digitale reste la meilleure chose à faire, même si les mesures de confinement ne sont plus appliquées. Le comportement des consommateurs reste résolument tourné vers le digital et il est essentiel pour les e-commerçants de l’anticiper.

Voir tous les articles