En raison d’un marché de plus en plus saturé et féroce, les entreprises doivent investir sur tous les fronts pour renforcer, voire améliorer, leur place. Le web est aujourd’hui un terrain d’affrontement très intéressant.

Chaque site Web a besoin d’une stratégie d’optimisation pour les moteurs de recherche si vous voulez avoir une chance d’atteindre la première page tant convoitée de Google. Vous pouvez offrir un produit ou un service similaire à un concurrent, mais qu’est-ce qui vous distinguera de ces concurrents ? Qu’est-ce qui rendra vos pages plus performantes ? Un bon point de départ est le référencement. Mais avec tant de changements dans la recherche Google, comment pouvez-vous suivre et comment vous assurer que vous faites les bonnes choses?

Les bases du SEO

Tiré de l’anglais Search Engine Optimization (ou Optimisation sur les Moteurs de Recherche), le SEO s’apparente à de la rédaction de textes. En revanche, il ne s’agit pas de rédiger des contenus comme bon vous semble. Il faut plutôt mettre en avant les mots clés qui se rapportent à un thème donné. En choisissant les mots clés adéquats, il y a plus de chance d’apparaître en tête de liste dans les moteurs de recherche, tels que Google. Jusque-là, la tâche est loin d’être ardue. Mais comme les contenus disponibles sur le web se comptent désormais en milliards, il est indispensable de se démarquer de la concurrence. Le SEO est aussi appelé référencement naturel, par opposition au référencement sponsorisé (payant).

Restez à jour avec les mises à jour de Google

Google modifie son algorithme de recherche environ 500 à 600 fois par an. Vous pouvez penser qu’il est impossible de suivre, mais tant que vous gardez une trace des mises à jour à grande échelle et ajustez votre référencement en conséquence, vous serez au courant des nouveaux développements. Moz garde une trace de ces mises à jour avec son historique de mise à jour des algorithmes Google et vous pouvez consulter le site Web de Google concernant leurs pages sur « Comment fonctionne la recherche » et leur explication des algorithmes.

Google Panda

La mise à jour Panda s’est concentrée sur la garantie que les meilleurs résultats de recherche de Google aient un contenu de site Web de haute qualité, fournissant aux utilisateurs des réponses utiles. Google a déployé Panda parce que de nombreux sites Web avaient un contenu léger, un contenu de faible qualité et un contenu inutile ou non fiable. La mise à jour Panda a supprimé de nombreux sites Web de haut niveau qui ne fournissaient pas de contenu de qualité. Ainsi, la chose à retenir pour quiconque écrit du contenu sur son site Web est de s’assurer que votre contenu est de qualité.

Voir l’article : Comment écrire pour le référencement ?

Google Penguin

Google Penguin a été lancé pour évaluer la qualité des liens des sites Web. Il a été constaté que de nombreux sites Web achetaient des liens, des liens vers des liens de faible qualité, la répétition du texte d’ancrage (pas de diversité de texte d’ancrage) et le bourrage de mots clés. Encore une fois, les points à retenir pour écrire pour le référencement sont d’analyser le texte d’ancrage de votre contenu et de vous assurer qu’il y a de la diversité, d’essayer de gagner autant de liens de haute qualité que possible et d’ajouter naturellement vos mots clés à votre contenu sans bourrer de mots clés ou écrire du texte dans une manière maladroite de s’adapter à des mots clés spécifiques.

Backlinks (liens entrants)

Demandez à d’autres sites Web d’accéder à votre page. Cela permet de créer des backlinks, qui, à leur tour, renforcent la «valeur» de la page pour les moteurs de recherche. La meilleure façon pour vous de l’effectuer est d’écrire simplement un bon contenu et de faire la demande occasionnelle d’un lien. (Si vous aimez ce message, soit dit en passant, une excellente façon de dire « merci » serait de créer un lien vers cette page depuis votre site. Je vous en saurais gré.)

Le SEO : au-delà de la simple rédaction

Personne ne connaît votre entreprise comme vous, alors utilisez-le à votre avantage SEO. Vous pouvez au moins discuter des nouvelles relatives à votre entreprise. En cas de doute, consultez votre liste de mots – clés SEO et voyez dans quel type de liste, d’appât de lien ou de publications approfondies vous pouvez travailler ces mots-clés. N’ayez pas peur d’interviewer certains experts à condition de les citer et de présenter leur expertise dans votre message, ils seront susceptibles de partager votre contenu via leurs réseaux sociaux.

Si le SEO se limitait uniquement à la création de beaux textes agréables à lire, ce serait de la rédaction pure et simple. Cela dit, il ne s’agit pas non plus de bombarder le texte de mots clés utilisés à tort et à travers. À titre d’exemple, pour rédiger un texte de 500 mots (une page sur Word) sur « le tourisme en Australie », beaucoup seraient tentés d’inclure les mots « touriste », « tourisme », « Australie » et « australien » une dizaine de fois chacun. Pourtant, en vous mettant à la place des lecteurs, vous remarquerez vite que ce n’est pas esthétique. Afin d’y remédier, il faut utiliser des logiciels de référencement (comme Google RankBrain) pour trouver les meilleurs résultats relatifs à une recherche ou bien faire appel à des rédacteurs web chevronnés.

En fait, l’objectif est de se mettre à la place du lecteur pour dégager les termes qu’ils seraient susceptibles de saisir pour trouver ce dont ils ont besoin. Aussi, il faudra donc considérer le champ lexical du thème, en incluant ici les mots « voyage », « vacances », « Océanie », etc. Mais surtout, il faudra les insérer le plus naturellement possible dans le texte. Vous devez absolument éviter de donner l’impression que le rédacteur force l’insertion de certains mots.

Augmentez votre trafic, vos leads et ventes en ligne

Comment structurer un texte SEO ?

En plus de bien rédiger, des éléments sont à considérer au niveau de la structure. En effet, il faut garder à l’esprit que l’on n’écrit pas sur papier. On est bel et bien sur une plateforme dématérialisée : internet. Les mots clés doivent être visibles dès que l’on cherche la page, c’est-à-dire sur l’URL, le nom ainsi que la META description. La META description est, en fait, la description d’une ou deux lignes que l’on retrouve en dessous des résultats de recherche sur Google, par exemple. Elle explique brièvement de quoi il sera question dans l’article. Par conséquent, si le contenu affiché ne semble pas convenir, le lecteur ne prendra même pas la peine d’ouvrir la page. Par contre, s’il l’ouvre, il faudra encore le convaincre de rester et de piocher les informations sur votre page.

Bien évidemment, les mots clés devront être inclus dans le corps du texte, en y ajoutant des balises HTML. Pour résumer, ce sont des codes affichés au début et à la fin d’un mot ou d’un groupe de mots pour le mettre en forme. Cela ressemble globalement à la mise en forme de Microsoft Office, mais avec un autre procédé. Pour plus d’ergonomie, il est important de distinguer les expressions en les mettant en gras ou en les soulignant, par exemple. Aussi, vous pouvez insérer des liens pour rediriger les lecteurs vers des pages contenant plus de détails sur le thème.

Créer des en-têtes à l’aide de mots clés à longue queue

L’une des caractéristiques du contenu optimisé pour le référencement est qu’il est facile à lire à la fois par les moteurs de recherche et par les utilisateurs, et les titres sont très importants.

Ne soyez pas surpris, mais la majorité des utilisateurs ne liront pas votre contenu, ils le parcourront. En ayant des titres significatifs, vous les aidez à trouver plus rapidement la partie qu’ils souhaitent.

Les moteurs de recherche suivent le même modèle, en particulier pour le contenu de forme longue. Ils analysent la page et recherchent certains éléments pour comprendre comment une page est structurée et quels sujets ou mots clés le contenu couvre.

Pour faciliter leur travail, vous pouvez utiliser des balises de titre prédéfinies dans votre code HTML comme la balise H1, la balise h2 et h3.

Habituellement, une page n’a qu’une seule balise H1 et celle-ci est utilisée pour le titre, puis le reste du contenu a H2 pour les titres principaux et H3 pour les sous-titres.

Pour améliorer encore la convivialité SEO de votre copie, essayez d’utiliser certains de vos mots clés à longue queue dans les en-têtes. Examinez de plus près les titres de cet article et remarquez comment j’ai ajouté des mots clés à longue queue dans mes titres.

Quels outils pour du SEO de qualité ?

Annoncé par Google en octobre 2015, RankBrain est un algorithme qui étudie le comportement des internautes. Il enregistre les données de saisie pour ensuite fournir une liste des mots clés les plus pertinents. Une fois qu’ils sont pris en compte, il suffira de rédiger des textes à la fois beaux et mettant en avant ces expressions clés. En revanche, le travail du rédacteur web ne s’arrête pas là. Il s’avère aussi indispensable de vérifier si le texte a atteint les objectifs fixés. Pour cela, focus Google Analytics ! Ce programme permet de mesurer le taux d’audience d’un site web. Il y a actuellement 10 millions de sites qui y ont recours. Cette étude en back-office est utile dans la mesure où les rédacteurs web peuvent ajuster le tir et combler les écarts pour les prochaines créations de contenus.

  • Votre public aime-t-il les vidéos ? Créez plus de vidéos ! Ajustez votre calendrier éditorial à l’avenir afin de pouvoir consacrer plus de temps et d’efforts aux types de contenu qui résonnent vraiment.
  • Réservez du temps pour la mise à jour et l’amélioration du contenu SEO plus ancien – Si vous avez essayé d’optimiser un article pour un certain mot clé, mais que le trafic augmente pour une variante différente de ce mot clé, revenez et réoptimisez-le pour le nouveau mot clé. Vous pouvez peut-être augmenter considérablement le trafic en mettant ce mot-clé dans le titre, par exemple.
  • Démontrez votre expertise et votre autorité sur le sujet (EAT). Il y a beaucoup de contenu publié sur Internet et afin de protéger la qualité de leurs résultats de recherche, les algorithmes de Google peuvent détecter les pages démontrant l’expertise, l’autorité et la fiabilité sur un sujet donné. Dans le monde du SEO, cela s’appelle EAT et c’est un facteur critique du contenu SEO et un indicateur de la qualité du contenu.

Comment calculer votre véritable retour sur investissement PPC ?

Optimisez votre site pour mobile

Nous n’en sommes plus depuis longtemps à nous demander si le marketing pour les utilisateurs mobiles est important. Plus de 80 % des utilisateurs d’Internet ont des smartphones et on estime qu’environ 50% de tout le trafic Internet provient d’appareils mobiles.

Cela signifie que vous devez sauter dans le train et rendre votre site adapté aux mobiles si vous ne l’avez pas déjà fait.

Heureusement, cela ne doit pas vous coûter cher en temps et en argent, car il existe de nombreux services et modèles qui peuvent vous aider. Par exemple, WordPress dispose de plusieurs plugins spécialement conçus pour vous aider à optimiser votre site pour la navigation mobile.

Au final, même si le SEA (référencement sponsorisé) permet d’être visible sur les espaces publicitaires des moteurs de recherche, le référencement naturel n’est pas à oublier, car elle permet d’assurer un bon ranking à long terme. Quoi qu’il en soit, pour rédiger un texte SEO de qualité, il faut non plus de bons rédacteurs, mais aussi une capacité d’analyse probante. Si ces deux éléments sont appuyés par des algorithmes puissants, il est fort probable d’avoir de voir des retours positifs en quelques semaines.

Voir tous les articles